chat alors !

Association loi 1901

Statistiques

  • 62999Total pages vues:
  • 35- Aujourd'hui:
  • 714- Semaine Dernière:
  • 31964Total visiteurs:
  • 54- Hier:
  • 423- Semaine dernière:
  • 1Visiteurs en ligne:
bleurusse1

 

Nourrir mon chat

Comment nourrir mon chat et trouver l’alimentation adaptée à ses besoins? Il est parfois compliqué de choisir un aliment pour son chat. Découvrez nos nombreux conseils pour aider votre chat à vivre en pleine santé quelle que soit ses caractéristiques et son mode de vie.

 

 

On dit les chats difficiles. Le terme de « maniaque » leur conviendrait mieux ! En effet, un chat ne touchera jamais de la nourriture dont la fraîcheur lui semble douteuse. De même, il boudera sa gamelle si vous la placez trop près de sa litière. Enfin, le plastique dégageant des molécules que certains chats jugent répulsives, vous avez tout intérêt à lui choisir une gamelle en verre ou en porcelaine (d’une propreté irréprochable et parfaitement rincée), surtout pas trop profonde car votre nouvel ami veut pouvoir guetter ce qui se passe autour de lui pendant qu’il mange. Idem pour son eau de boisson, à lui laisser à disposition 24 heures sur 24, en la changeant 2 fois par jour.

 

Nourriture pour chat : pâtés ou croquettes ?

Nourrir chat

En fait, ce n’est pas tant la présentation, que la qualité des nutriments, qui compte. Privilégiez le haut de gamme, en vente dans les magasins spécialisés et chez les vétérinaires, car les protéines apportées sont de vrais morceaux de viandes ou de poissons choisis et non des bouts de tendons ou autres parties jugés impropres à la consommation des humains. Comme un chat doit pouvoir avoir accès à la nourriture 24 heures sur 24 (il adore picorer), les croquettes sont particulièrement pratiques.

Cependant, rien ne vous empêche, si vous y tenez vraiment, de lui offrir un pâté (même marque, même gamme) le matin par exemple et des croquettes à volonté, le reste du temps. Ne lui donner que du pâté en le laissant à demeure est plus compliqué, car au bout de quelques heures, il risquerait d’empester notamment en été ! Ce risque est d’autant plus grand qu’un chat a horreur qu’on lui serve son repas glacé : il le veut tiède ou à température ambiante, faute de quoi il croit avoir affaire à un cadavre et refuse tout net d’y toucher.

 

Croyant bien faire, beaucoup de propriétaires changent souvent le menu de leur animal, par peur qu’il trouve ses repas trop monotones. Mais à part changer éventuellement de parfum, tout en restant dans la même gamme et la même marque, cette fantaisie est inutile. Inutile et même néfaste car le chat possède l’équipement enzymatique nécessaire pour digérer ses repas habituels, mais pas forcément les nouveaux aliments que vous souhaitez introduire. En changeant ses habitudes alimentaires, vous risquez donc surtout de provoquer des troubles digestifs (en particulier, des diarrhées). Pour les mêmes raisons, ne lui donnez pas vos restes de repas : le chat, pas plus que le chien d’ailleurs, n’est une poubelle de table.

Enfin, si vous changez son repas dès qu’il fait mine de ne pas y toucher, votre chat va vite comprendre le manège et jouer les difficiles, dans l’espoir d’avoir toujours mieux. Autant de raisons pour trouver un aliment qui lui convienne – en tenant compte de son âge, de son état et en vous faisant conseiller par le vétérinaire – et à ne plus en changer !

 

 Quand doit manger le chat ? C’est une question qu’il faut bien se poser pour éviter tout problème d’intestin à votre compagnon à quatre pattes. Le chat mange souvent mais en très petites quantités. Comment s’y prendre ?

 

L’alimentation du chat sera différente selon qu’il s’agit d’un chaton, d’un chat adulte ou d’une femelle en gestation ou en lactation. Il faut être très rigoureux sur les portions. Si vous lui laissez des croquettes à disposition, veillez à ce qu’il n’y en ait pas trop à chaque fois. Vous pouvez opter par exemple pour un distributeur de croquettes, disponible sur notre boutique en ligne, afin de contrôler sa consommation. D’autres produits tels des sets de tables et gamelles pour votre boule de poils sont aussi disponibles afin de rendre ses repas les plus agréables possible. 

 

Nourrir son chat, à quel moment ?

 

heure repas chat

Il n’y pas de moment particulier pour donner à manger à son chat. Le chat est par nature un grignoteur : vous pouvez lui laisser des croquettes en libre-service, qu’il mangera aussi bien de jour que de nuit, mais à condition que les portions soient étroitement contrôlées (afin d’éviter l’obésité). Sinon, donnez-lui au minimum quatre repas par jour lors des quatre premiers mois de sa vie, trois repas jusqu’à six mois, puis deux repas par jour. La chatte en gestation aura besoin d’au moins trois repas par jour, puis de quatre repas lorsqu’elle sera en lactation.

Quelles rations lui donner ?

Les rations à donner à votre chat dépendent de son âge, de son activité physique, des dépenses particulières (lactation, gestation, croissance…). En moyenne, un chat adulte mange 200 à 300 grammes de pâtée, et de 50 à 75 grammes de croquettes par jour. Après, tout dépendra du rythme de vie de votre chat : un chat d’intérieur a moins de besoins énergétiques qu’un chat d’extérieur. Pour savoir si les rations que vous lui donnez sont exactes, pesez-le à l’âge de douze mois, âge auquel il aura acquis son poids normal. Ensuite, pesez-le régulièrement : il ne doit ni grossir ni maigrir.

Peser son chat

Il n’est pas toujours évident de peser son chat : il faut que minou tienne sur la balance et qu’il accepte d’y rester pendant les quelques secondes qui vous permettent de lire les chiffres. Une méthode infaillible : prenez-le dans vos bras, pesez-vous avec lui, puis pesez-vous ensuite seul. Il vous suffira de faire la soustraction pour connaître le poids de votre chat. Sinon, la plupart des vétérinaires possèdent une balance spéciale à disposition des clients.

Comment faire avec un chat qui mange sa ration d’un coup ?

Il existe différentes astuces pour faire en sorte que votre chat mange moins vite : tout d’abord, les gamelles anti-glouton. Elles ne permettent pas au chat de plonger la tête entière dans la gamelle (grâce à des picots au centre de la gamelle) ce qui oblige le chat à faire preuve d’habiletés pour extraire les croquettes de sa gamelle : votre chat mangera moins vite, voire moins. Une autre solution est le pipolino qui est un cylindre avec de nombreux trous, à l’intérieur duquel sont placées les croquettes. Le chat sera obligé de faire rouler le dispositif pour faire sortir quelques croquettes : idéal pour les chats en surpoids !

 

Les besoins nutritionnels du chat

 

Les besoins nutritionnels du chat adulte incitent à lui apporter une nourriture variée, qu’elle soit sèche, sous forme de croquettes, ou humide. Car il n’y a pas que les protéines dans la vie du chat !

Varier les repas de son chat permet de lui assurer un bon équilibre nutritionnel. De toutes les façons, vous le constaterez pas vous-même : un chat à qui l’on sert toujours le même menu se lasse.

 

Les besoins énergétiques du chat adulte

besoins nutritionnels du chat adulte

Pour rester en bonne santé, un chat a besoin d’un régime équilibré et d’un certain nombre de calories chaque jour. Bien sûr, celui-ci ne sera pas le même entre un chat qui vadrouille toute la nuit et un congénère qui passe ses journées sur un fauteuil. De même un chat stérilisé a-t-il moins de besoins énergétiques qu’un autre. En règle générale, l’apport énergétique quotidien varie de 60 à 70 kcal par kilo.

 

Les besoins nutritionnels du chat adulte

LES BESOINS EN PROTÉINES

Nul ne l’ignore : le chat est un carnivore. Ses besoins nutritionnels en protéines sont donc importants, d’une part pour son état physique général, d’autre part pour la beauté de ses poils. Les protéines représentent entre 30 et 40 % d’une ration alimentaire.

LES BESOINS EN ACIDES AMINÉS

C’est une spécificité du chat : il ne synthétise pas certains acides aminés, pourtant indispensables au bon fonctionnement de son organisme. Son alimentation doit ainsi lui apporter de la taurine, qui va protéger son cœur, ses yeux et son appareil reproducteur ainsi que de l’arginine, pour l’élimination de déchets toxiques et de la méthionine, pour prévenir les infections urinaires, etc.

LES BESOINS EN GLUCIDES ET EN LIPIDES

Comme tout mammifère, le chat a besoin de glucides, ou sucres lents, et de lipides, qui vont lui apporter de l’énergie et aussi de l’appétence pour sa nourriture. Les premiers ne doivent pas représenter plus de 45 % de la matière sèche, les seconds pas plus de 11 %.

LES BESOINS EN VITAMINES

La nourriture du chat contient également des vitamines, et particulièrement du groupe A. Une carence entraîne des troubles de la vision et une perte de poils ; à l’inverse, un excès provoque une léthargie de l’animal. Autres vitamines indispensables au chat, celles du groupe B et les vitamines D, E, K et H. Quant à la vitamine C, le chat la synthétise tout naturellement !

LES BESOINS EN SELS MINÉRAUX

Si l’alimentation du chat doit intégrer du calcium, du phosphore, du potassium, du cuivre, du zinc ou encore du magnésium, tout est, là encore, question de dosage des sels minéraux. Par exemple, les apports en calcium seront de 100 à 200 mg/kg, en zinc de 50 ppm, en manganèse de 5 ppm. Les carences, comme les excès, peuvent avoir de graves conséquences pour le chat : faiblesses musculaires, décoloration du poil, calculs urinaires.

LES BESOINS DU CHAT EN HYDRATES DE CARBONE

Outre des fibres, qui vont faciliter sa digestion, et des acides gras essentiels (oméga 3 et 6), le chat a encore besoin dans sa nourriture d’hydrates de carbone ou « sucres » que l’on trouve dans l’amidon du riz, des pâtes et des pommes de terre. Une raison supplémentaire de varier l’alimentation de votre animal !

L’eau, premier besoin du chat :
Le premier besoin nutritionnel du chat est tout simplement l’eau, dont il doit pouvoir disposer en permanence. Cela lui évite notamment de trop concentrer ses urines et ainsi de risquer la formation de calculs. S’il ne boit pas suffisamment, optez pour les fontaines à eau, qui renouvellent et filtrent l’eau, ce que les chats apprécient tout particulièrement !